Cette année la pkp conference se déroule à la Freie Universität de Berlin

Open Access in Berlin !

Cette année la pkp conference se déroule  à la Freie Universität de Berlin

Cette année la pkp confe­rence se déroule à la Freie Uni­ver­sität de Berlin

Cette semaine, je suis à Ber­lin pour la ses­sion 2011 des Scho­larly Publi­shing Confe­rences orga­ni­sées par le Public Know­ledge Pro­ject. Le PKP est un consor­tium porté par l’Université Simon Fra­ser à Van­cou­ver au Canada, qui a pour objec­tif d’aider les com­mu­nau­tés scien­ti­fiques à dif­fu­ser leurs publi­ca­tions en libre accès. Ils ont déve­loppé toute une palette d’outils très simples d’utilisation, dis­tri­bués sous licence libre, comme Open Jour­nal Sys­tem (un CMS pour les revues scien­ti­fiques), Open Confe­rence Sys­tem (même chose, mais pour les col­loques), Lemon8 (un conver­tis­seur de docu­ments), et, tout récem­ment, Open Mono­graph Press, une chaîne de pro­duc­tion de livres élec­tro­niques pour les presses universitaires.

La confé­rence de Ber­lin sera pour moi l’occasion de mieux connaître ce der­nier logi­ciel encore dans la forge et qui fera l’objet d’une pré­sen­ta­tion publique dès le pre­mier jour. J’aurai pour ma part la pos­si­bi­lité de pré­sen­ter notre offre Ope­nE­di­tion free­mium aux par­ti­ci­pants. J’essaierai en par­ti­cu­lier de mon­trer que le free­mium tel que le conçoit le Cléo est une piste inté­res­sante pour le finan­ce­ment de la voie dorée du libre accès (ie les revues et les livres dif­fu­sés en libre accès, par oppo­si­tion à la voie verte qui concerne les archives ouvertes) et consti­tue sur­tout une alter­na­tive au modèle auteur-​payeur qui est en train de se géné­ra­li­ser et est aujourd’hui uti­lisé par les acteurs com­mer­ciaux domi­nants pour contrer le déve­lop­pe­ment du libre accès.

Je ne pense pas que la PKP Confe­rence ait la por­tée poli­tique des Confé­rences Ber­lin, celle de cette année, Ber­lin 9, se dérou­lant dans quelques semaines à Washing­ton (donc si je me résume, cette année la confé­rence de Van­cou­ver se déroule à Ber­lin et celle de Ber­lin à Washing­ton ; vous sui­vez ?). Mal­gré tout, le pro­gramme est très allé­chant. Voici les pre­mières inter­ven­tions qui ont excité ma curio­sité et aux­quelles j’assisterai :

OJS Work­shop (une pré­sen­ta­tion des fonc­tion­na­li­tés d’OJS, tou­jours utile ; je pour­rai sans doute décou­vrir quelques astuces qui m’auraient échappé)

OMP Work­shop ( autre­ment appelé le « Tadaa ! work­shop ». Je décou­vri­rai donc cet outil pro­met­teur et ren­drai compte de ce que j’y ai appris)

Je ne man­que­rai évidem­ment la Key­note de John Willinsky, The Intel­lec­tual Pro­per­ties of Lear­ning, Part II: The Medie­val Monas­tic Legacy (J. Willinsky est le fon­da­teur de PKP et une figure impor­tante et vision­naire du mou­ve­ment pour le libre accès)

Demain, j’entendrai Eelco Fer­werda (OAPEN Foun­da­tion), Open Access for Books et Sigi Jott­kandt (Open Huma­ni­ties Press), On Approa­ching Orbis Ter­tius: Open Huma­ni­ties Press qui portent deux ini­tia­tives très inté­res­santes de publi­ca­tion en libre accès de livres de sciences humaines et sociales. C’est quand même un vrai plai­sir de voir que le récent bas­cu­le­ment des livres vers le numé­rique n’a pas laissé en retard les par­ti­sans du libre accès qui se portent sur ce sec­teur avec autant de dyna­misme que pour les revues.

Ensuite, je ne man­que­rai pas une pré­sen­ta­tion qui s’annonce pas­sion­nante d’un cer­tain Pierre Mou­nier sur le Free­mium as a sus­tai­nable eco­no­mic model for Open Access publi­ca­tions in the huma­ni­ties and social sciences ;-)

Pour la suite, je n’ai pas encore tota­le­ment fait mon choix. Il y a énor­mé­ment de pré­sen­ta­tions en paral­lèle et je sens la frus­tra­tion de ne pas avoir le don d’ubiquité com­men­cer à poindre. J’irai en tout cas aux quatre plé­nières, d’Anurag Acha­rya (Google Scho­lar), Google Scho­lar: The Adven­ture Conti­nues, de Ray Sie­mens (Elec­tro­nic Tex­tual Cultures Lab, Uni­ver­sity of Vic­to­ria), Inter­ven­tions in the Confluence of Open Access and Social Enga­ge­ment, de Lars Björn­shauge (SPARC Europe), We have won the argu­ment about Open Access – now we have to bring things toge­ther and make it work! et de Gus­tavo E. Fisch­man (Ari­zona State Uni­ver­sity), Trans­for­ming the invi­sible visi­bi­lity of Latin America’s Scho­larly Work: The Good, the Ugly and the Challenging

J’essaierai de faire pas­ser le maxi­mum d’informations sur ce que j’entendrai ici à Ber­lin, via Twit­ter (@piotrr70 #pkp2011) et ce blog.

Une réflexion au sujet de « Open Access in Berlin ! »

  1. Ping : PKP- Scholarly Publishing Conference à Berlin, sur Twitter now ! | URFIST Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.