Archives mensuelles : mai 2010

Que recouvre le terme de « numérique » dans l’édition ?

Effer­ves­cence orga­nise la confé­rence : L’édition numé­rique : réa­lité et enjeux. Samedi 22 mai de 14h à 17h Amphi­théâtre Gui­zot, 17 rue de la Sor­bonne, Uni­ver­sité de La Sor­bonne, 75005 Paris. Entrée libre. Ins­crip­tion sur info@​effervescencesorbonne.​com Invi­tés, par ordre de pas­sage : Pierre Mou­nier, ensei­gnant à l’EHESS et auteur du livre Les Maîtres du Réseau (2001), Xavier Cazin, dis­tri­bu­teur numé­rique à Imma​te​riel​.fr, Sébas­tien Bigo, dépar­te­ment numé­rique des éditions Eyrolles, André Schif­frin, direc­teur de The New Press. Retrou­vez le pro­gramme com­plet sur : http://​www​.paris​-sor​bonne​.fr/​f​r​/​s​p​i​p​.​p​h​p​?​a​r​t​i​c​l​e​1​2​093

Le livre numérique est dans l’impasse, faisons le choix de l’édition électronique ouverte !

Pierre et moi venons de publier une Tri­bune sur Lemonde​.fr

Le livre numé­rique est dans l’impasse, fai­sons le choix de l’édition élec­tro­nique ouverte !, par Marin Dacos et Pierre Mou­nier

LEMONDE​.FR | 13.05.10 | 10h43

Ca y est, elle est là, enfin ! La voici qui arrive après avoir tant été annon­cée : la révo­lu­tion numé­rique du livre. Depuis plu­sieurs semaines, le monde de l’édition est agité d’une étrange fièvre tech­no­lo­gique. Après être resté des années durant à l’écart du déve­lop­pe­ment du web, les acteurs de la filière du livre semblent vou­loir plon­ger tête bais­sée dans le grand bain élec­tro­nique. Tan­dis que les rap­ports se mul­ti­plient, les éditeurs fran­çais foca­lisent leur atten­tion sur une ques­tion impor­tante mais plu­tôt étroite : le taux de TVA du livre électronique.

Les vrais enjeux sont cepen­dant d’une toute autre ampleur et ils sont peu dis­cu­tés : sur le seg­ment de la dis­tri­bu­tion et de la vente de livres élec­tro­niques, trois acteurs d’envergure inter­na­tio­nale ont pris posi­tion et semblent bien déci­dés à ver­rouiller le mar­ché dans une situa­tion d’oligopole : il s’agit de Google, déjà pré­sent avec le très contesté Google books et bien­tôt avec Google édition annoncé pour l’été, Ama­zon avec sa tablette de lec­ture Kindle, et enfin Apple son tout récent iPad. Les trois ini­tia­tives ne relèvent pas de la même logique. Elles ont pour­tant des points com­muns et sont grosses de dan­gers : pour les lec­teurs, pour les auteurs, et même pour les éditeurs…

Lire la suite…