Archives mensuelles : septembre 2010

Connaissez-​vous le livre scolaire ?*

La semaine der­nière, j’ai ren­con­tré le direc­teur d’une petite société, Le Livre sco­laire, née il y quelques mois, mais qui se déve­loppe à grande vitesse. Leur objec­tif est de déve­lop­per des manuels numé­riques pour l’enseignement secon­daire, avec un modèle s’appuyant de manière com­plé­men­taire sur l’imprimé et la dif­fu­sion en ligne. Ils ont démarré en ligne cette année avec deux manuels pour la 5ème, l’un en Fran­çais, l’autre en histoire-​géographie. Inté­res­sant pourrait-​on dire, mais rien de bien révo­lu­tion­naire. Un nombre crois­sant d’éditeurs sco­laires pro­pose ce type de dispositifs.

Oui mais atten­tion, un coup d’oeil à la qua­trième de cou­ver­ture fait appa­raître un petit logo géné­ra­le­ment absent des manuels scolaires :

Il s’agit bien d’une licence Crea­tive Com­mons By-​sa, qui indique que ce manuel peut être libre­ment repro­duit et dis­tri­bué, libre­ment modi­fié et même faire l’objet d’une exploi­ta­tion com­mer­ciale par une autre société que Le Livre sco­laire. Pas mal, non ? Mais le logo au dos de l’ouvrage n’est que le som­met de l’iceberg car c’est en réa­lité la tota­lité du manuel (et non de simples exten­sions) qui est libre­ment télé­char­geable en ligne. Mieux encore, ce manuel a fait l’objet d’une élabo­ra­tion col­la­bo­ra­tive menée par plu­sieurs dizaines d’auteurs qui ont tra­vaillé ensemble en ligne au moyen d’un outil spé­cia­le­ment conçu par la société gérant à la fois l’édition de conte­nus, mais aussi les dis­cus­sions internes à l’équipe per­met­tant d’obtenir un pro­ces­sus de cor­rec­tion ité­ra­tif. Cer­taines des illus­tra­tions se trou­vant dans le manuel pro­viennent enfin de Wiki­me­dia Com­mons, dont la richesse des col­lec­tions numé­riques est ainsi mise à contribution.

Enfin, lorsqu’une classe achète l’ouvrage, pro­fes­seur et élèves ont des accès indi­vi­dua­li­sés à la ver­sion en ligne per­met­tant au pre­mier de per­son­na­li­ser les conte­nus et de conce­voir des exer­cices, aux seconds de répondre aux ques­tions qui leur sont posées. L’étape sui­vante, à mon avis, et je me suis per­mis d’en faire part à mes deux inter­lo­cu­teurs, serait bien sûr de bran­cher la pla­te­forme sur un outil d’impression à la demande per­met­tant au pro­fes­seur ayant per­son­na­li­ser son manuel en ligne, d’en effec­tuer un tirage à trente exem­plaires pour les élèves de sa classe. On aurait là une fonc­tion­na­lité extrê­me­ment attrac­tive et puis­sante il me semble.

Voilà, c’était sim­ple­ment un coup de pro­jec­teur sur une ini­tia­tive que je trouve inté­res­sante parce qu’elle posi­tionne l’activité très tra­di­tion­nelle d’édition de manuels sco­laires sur la créa­tion com­mu­nau­taire de conte­nus (et en cela, elle se rap­proche de Sesa­math), et qu’elle pro­duit des conte­nus en Crea­tive Com­mons tout en ne per­dant pas de vue la dimen­sion com­mer­ciale. Voilà donc un exemple sup­plé­men­taire de modèle écono­mique free­mium qui nous occupe beau­coup en ce moment au Cléo.

PS : mes inter­lo­cu­teurs du jour, des amé­ri­cains qui animent une ONG pro­met­teuse — Digi­tal Divide Data - de for­ma­tion aux nou­velles tech­no­lo­gies au Cam­bodge (encore de nou­velles figures de la citoyen­neté numé­rique), me font remar­quer que Le Livre Sco­laire res­semble beau­coup à Flat World qui déve­loppe lui aussi un modèle free­mium pour les manuels.

* : hom­mage à l’excellent blog de Jean-​Michel Billaut bien sûr. Moi aussi, de temps en temps, je « billautise »…

Figures de la citoyenneté numérique

Modèle écono­mique, modèle écono­mique, modèle écono­mique. En ces temps de crise, la dimen­sion finan­cière et com­mer­ciale de la révo­lu­tion numé­rique foca­lise l’attention : les stra­té­gies de Google, Apple, Face­book, les pro­blèmes de reve­nus des indus­tries de contenu, les luttes sourdes entre opé­ra­teurs de télé­com­mu­ni­ca­tion, on ne parle que de cela. La révo­lu­tion numé­rique, c’est pour­tant bien autre chose ; elle est d’abord por­tée par tout un ensemble d’acteurs non mar­chands, enga­gés pour un déve­lop­pe­ment des usages citoyens sur les réseaux. J’ai eu la chance de faire récem­ment de belles ren­contres qui en sont des illus­tra­tions très diverses mais tou­jours passionnantes.

J’ai d’abord ren­con­tré Pas­cal, qui est conseiller en inser­tion à l’Ins­ti­tut Infor­ma­tique Sud Avey­ron : 2isa, à Mil­lau. Cet ins­ti­tut, asso­cia­tion à but non lucra­tif, a pour mis­sion de per­mettre aux per­sonnes han­di­ca­pées de béné­fi­cier d’une for­ma­tion aux métiers de l’informatique et de faci­li­ter à l’issue de leur cur­sus leur inser­tion pro­fes­sion­nelle. Pas­cal m’a expli­qué que la loi de 2003 qui avait durci les obli­ga­tions des entre­prises (et de l’Etat employeur) en matière de recru­te­ment des per­sonnes han­di­ca­pées avait beau­coup fait pour le déve­lop­pe­ment de son acti­vité. Son tra­vail consiste à accom­pa­gner les per­sonnes dans la construc­tion de leur pro­jet pro­fes­sion­nel et à mettre en place des par­te­na­riats avec des entre­prises par­tout en France (et bien­tôt en Europe semble-​t-​il). Il faut savoir qu’un bon nombre des per­sonnes qui sont accueillies à l’Institut viennent d’horizons très divers et ont déjà une expé­rience pro­fes­sion­nelle avant d’entamer leur formation.

Tech­ni­ciens réseaux, tech­ni­ciens de ges­tion de res­sources infor­ma­tiques, déve­lop­peurs ou même concep­teurs déve­lop­peurs de logi­ciels, ils pré­sentent sou­vent un pro­fil plus riche que d’autres du fait de la diver­sité des expé­riences qu’ils ont pu vivre au cours de leur vie, ainsi qu’une bonne dose d’engagement et de volonté car celle-​ci est de toute façon néces­saire pour rebon­dir après un « acci­dent de vie », quelle qu’en soit la nature, et faire repar­tir une vie pro­fes­sion­nelle sur des bases com­plè­te­ment nou­velles. Pas­cal m’a expli­qué pour finir que le recru­te­ment de per­sonnes han­di­ca­pés n’est pas aussi lourd pour une entre­prise qu’on le croit sou­vent. Il existe d’ailleurs des sou­tiens finan­ciers s’il est besoin de conce­voir un poste de tra­vail adapté. Si cer­tains lec­teurs de Blogo Nume­ri­cus sont inté­res­sés, que ce soit pour une entre­prise ou une admi­nis­tra­tion publique, il est pos­sible d’accueillir des sta­giaires de fin de cur­sus, ou de recru­ter direc­te­ment.

Plus récem­ment, j’ai été invité par Théo à par­ti­ci­per à un forum qu’il orga­ni­sait à Lau­sanne sur la citoyen­neté numé­rique. Théo est un gar­çon incroyable, animé par une éner­gie et un enthou­siasme assez com­mu­ni­ca­tifs. Il pré­side la fon­da­tion Ynter​net​.org qui est enga­gée dans mille et un pro­jets de déve­lop­pe­ment des usages citoyens des tech­no­lo­gies de l’information : il s’agit de construire des centre de for­ma­tion en Afrique et par­tout dans le monde, de mettre en place des pla­te­formes de e-​learning ou des cur­sus de for­ma­tion aux usages des nou­velles tech­no­lo­gies, ou encore de déve­lop­per les eport­fo­lio. J’ai été invité dans sa « mai­son com­mu­nau­taire » magni­fi­que­ment située dans les coteaux qui donnent sur le lac à quelques kilo­mètres de Lau­sanne. Mai­son « com­mu­nau­taire » parce qu’outre son appar­te­ment fami­lial, il y a logé les bureaux de la fon­da­tion adjoints de plu­sieurs chambres d’amis rece­vant en per­ma­nence sala­riés de l’association en télé­tra­vail et membres de réseaux par­te­naires. Bref, une ruche hyper-​active où l’on croise ces citoyens du Réseau qui donnent une autre visage à la révo­lu­tion numé­rique. J’ai ainsi eu l’occasion de dis­cu­ter lon­gue­ment avec Rémi, de Tours, qui est engagé dans un pro­jet de réa­li­sa­tion d’une pla­te­forme com­mu­nau­taire de for­ma­tion et de res­sources pour des réseaux d’agriculteurs bio en vente directe. J’y ai aussi croisé Flo­rence Devouard, l’ancienne pré­si­dente de la fon­da­tion Wiki­mé­dia, invi­tée en tant que key­note spea­ker du forum, mais avec qui je n’ai mal­heu­reu­se­ment pas eu l’occasion de dis­cu­ter. J’ai en revanche lon­gue­ment parlé de « cyber-​bullying » avec des uni­ver­si­taires de Coim­bra au Por­tu­gal engagé dans un pro­jet euro­péen sur ce thème.

Au cours du forum, je par­ti­ci­pais à une table-​ronde sur les ques­tions de res­pon­sa­bi­lité citoyenne des jour­na­listes et des blo­gueurs. Cela m’a donné l’occasion de ren­con­trer Samuel Dix­neuf, alias @Heraclite sur Twit­ter, rédac­teur en chef du Bon­dy­blog et jour­na­liste à Média­part. Longue dis­cus­sion à la tri­bune et dans les cou­loirs sur les notions d’espace public et de blo­go­sphère. Tan­dis que de mon côté je défen­dais l’idée du web­mestre, du blo­gueur, du jour­na­liste comme légis­la­teur d’un petit espace public construit autour du dis­po­si­tif de com­mu­ni­ca­tion dont il a la res­pon­sa­bi­lité — j’ai pré­senté Solon comme le pre­mier des com­mu­nity mana­gers — Raphaël Rous­seau pro­po­sait d’adjoindre une dimen­sion péda­go­gique à ces rôles. Il y eut un moment assez magique au cours de cette table-​ronde, lorsque Théo a demandé impromptu à son com­mu­nity mana­ger, Dushan Jan­cik en l’occurrence, de défi­nir son métier. Confronté à la dif­fi­culté de devoir répondre spon­ta­né­ment sans pré­pa­ra­tion, Dushan en a donné une très belle repré­sen­ta­tion il me semble : pour lui, le rôle du com­mu­nity mana­ger est d’abord de tra­vailler pour per­mettre aux voix faibles, à ceux qui ne s’expriment pas faci­le­ment et qui res­tent en retrait, de par­ti­ci­per d’avantage au débat ou à la vie de la com­mu­nauté. J’ai beau­coup appré­cié cette approche redis­tri­bu­trice de la parole qui me semble en effet essen­tielle. C’est pour moi tout sim­ple­ment une approche civi­li­sa­trice qui n’entérine pas la loi du plus fort (du plus visible, de la plus grande gueule, du mieux doté) au sein des espaces publics numé­riques et per­met à tous de prendre la parole, même ceux pour qui ce n’est pas facile. Il y a d’ailleurs une par­faite conti­nuité de vue entre cette concep­tion du com­mu­nity mana­ger, celle qui lui donne un rôle de péda­gogue ou de for­ma­teur et celle qui en fait un légis­la­teur solo­nien (quelqu’un a jus­te­ment fait remar­quer que Solon en établis­sant les ins­ti­tu­tions de la démo­cra­tie athé­nienne avait donné la parole à ses concitoyens).

Je fini­rai en disant que Théo, Raphaël et Samuel sont en train de pré­pa­rer un ouvrage col­lec­tif inti­tulé Citoyens du Net, pra­tiques res­pon­sables sur Inter­net au tra­vail, à l’école, en famille.… Je suis assez fier que mon billet « Habi­ter Genève » y soit publié, ainsi que les deux autres textes lau­réats du concours orga­nisé à cette occa­sion. Je vous incite d’ailleurs à les lire : » Lettre d’une neti­zen en 2025″ et «  Soi­rée angois­sante d’un citoyen du numé­rique  ».


Neti­zen­ship
envoyé par Kaos-​movies. — Décou­vrez les der­nières ten­dances en vidéo.

Appel citoyen : Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité et manifestation le 4 septembre à 14h partout en France

« Les plus hautes auto­ri­tés de l’Etat ont fait le choix de jeter à la vin­dicte publique des caté­go­ries entières de popu­la­tion : Gens du voyage accu­sés comme les étran­gers d’être des fau­teurs de troubles, Fran­çais d’origine étran­gère sur les­quels pèse­rait la menace d’être déchus de leur natio­na­lité, parents d’enfants délin­quants, etc. Voici que le pré­sident de la Répu­blique accré­dite aussi les vieux men­songes d’une immi­gra­tion coû­teuse et assi­mi­lée à la délin­quance, et offre ainsi à la stig­ma­ti­sa­tion des mil­lions de per­sonnes en rai­son de leur ori­gine ou de leur situa­tion sociale.

Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche ne s’inscrit pas dans le débat légi­time, dans une démo­cra­tie, sur la manière d’assurer la sûreté répu­bli­caine. Le néces­saire res­pect de l’ordre public n’a pas à être uti­lisé pour créer des dis­tinc­tions entre les habi­tants de ce pays et dési­gner des boucs émis­saires. Ni pour ins­ti­tuer des peines de pri­son auto­ma­tiques, contraires aux prin­cipes fon­da­men­taux du droit pénal, à l’indépendance de la jus­tice et à l’individualisation des peines.

La Consti­tu­tion de la France, Répu­blique laïque, démo­cra­tique et sociale, assure « l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans dis­tinc­tion d’origine, de race ou de religion ».

Nul, pas plus les élus de la nation que qui­conque, n’a le droit de fou­ler au pied la Consti­tu­tion et les prin­cipes les plus fon­da­men­taux de la République.

Notre conscience nous inter­dit de nous taire et de lais­ser faire ce qui conduit à mettre en péril la paix civile.

Nous appe­lons à une mani­fes­ta­tion le samedi 4 sep­tembre 2010, place de la Répu­blique à Paris, à 14h00, et par­tout en France, afin de fêter le 140e anni­ver­saire d’une Répu­blique que nous vou­lons plus que jamais, libre, égale et fraternelle. »

Signer la pétition

Mani­fes­ta­tions du samedi 4 sep­tembre 2010« Face à la xéno­pho­bie et à la poli­tique du pilori : liberté, égalité, fra­ter­nité ! ». Consul­tez ici la liste des mani­fes­ta­tions qui se dérou­le­rons par­tout en France le 4 sep­tembre.
Cette liste est mise à jour régu­liè­re­ment. (Der­nière mise à jour ven­dredi 3 sep­tembre)
Pour télé­char­ger un modèle de tractcli­quez ici !

  • Abbe­ville : samedi 4 sep­tembre, place du Pilori, à 14h30.
  • Agen : samedi 4 sep­tembre, bou­le­vard de la République/​place Jas­min, à 10h00.
  • Aix-​en-​Provence : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place de la Rotonde, à 11h00 (à confirmer).
  • Ajac­cio : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment devant la pré­fec­ture de Corse, à 17h00.
  • Albi : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 12h00.
  • Alen­çon : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 14h00.
  • Alès : samedi 4 sep­tembre, devant le théâtre, à 17h00.
  • Ambert : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 14h00.
  • Amiens : samedi 4 sep­tembre, place de l’Hôtel de ville, à 14h30.
  • Angers : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place du Géné­ral Leclerc devant le palais de Jus­tice, à 10h30.
  • Angou­lême : samedi 4 sep­tembre, place de l’Hôtel de ville, à 15h00.
  • Anne­masse : samedi 4 sep­tembre, par­vis de l’espace Mar­tin Luther King, à 11h00.
  • Annecy : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 15h00.
  • Arles : samedi 4 sep­tembre, bou­le­vard des Lices, à 11h30.
  • Auch : samedi 4 sep­tembre, place de la Libé­ra­tion, à 10h30.
  • Aurillac : samedi 4 sep­tembre, 2 cours Mon­thyon, devant la pré­fec­ture, à 11h00.
  • Avi­gnon : samedi 4 sep­tembre, bou­le­vard Lim­bert devant la pré­fec­ture, à 10h30.
  • Bailleul : samedi 4 sep­tembre, devant la mai­rie, à 11h30.
  • Baren­ton : samedi 4 sep­tembre, à 17h30, sur le site du camp d’internement tzi­gane qui a existé à Baren­ton sous le régime de Vichy (du 11 avril 1941 au 8 octobre 1942).
  • Bayonne : samedi 4 sep­tembre, place de la Liberté, à 11h00.
  • Beau­vais : samedi 4 sep­tembre, place Jeanne d’Arc, à 14h00.
  • Bel­fort : samedi 4 sep­tembre, place Cor­bis, à 14h00.
  • Besan­çon : samedi 4 sep­tembre, place de la Révo­lu­tion, à 15h00.
  • Béziers : sur le site de la fête annuelle de La Plan­tade com­mé­mo­rant le 140e anni­ver­saire de la pro­cla­ma­tion de la Répu­blique, inau­gu­ra­tion d’un Arbre de la Liberté devant lequel cha­cun pourra prendre la parole.
  • Blois : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment à l’angle de la rue des 3 Clefs et la rue du Com­merce, à 15h00.
  • Bor­deaux : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment sur le par­vis des droits de l’Homme à côté du palais de jus­tice, à 10h30.
  • Boulogne-​sur-​Mer : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, Grande Rue, à 16h00.
  • Bourg-​en-​Bresse : samedi 4 sep­tembre, au car­re­four des rues Charles Robin, Foch, et du Bd de Brou, 14h00.
  • Bourges : samedi 4 sep­tembre, mani­fes­ta­tion devant le monu­ment de la Résis­tance, place du 8 mai, à 11h00.
  • Bres­suire (79) : samedi 4 sep­tembre 2010, place Notre-​Dame Bres­suire 10h30 cercle de silence, 11h00 ras­sem­ble­ment citoyen, prises de paroles des orga­ni­sa­tions par­ti­ci­pantes, 11h30 défilé jusqu’à la sous-​préfecture avec dépôt d’un com­mu­ni­qué commun.
  • Brest : samedi 4 sep­tembre, place de la Liberté, à 10h30.
  • Brive : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 10h30.
  • Caen : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 14h30.
  • Cahors : samedi 4 sep­tembre, par­vis de la mai­rie, à 11h00.
  • Cannes : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment devant le monu­ment aux morts et la mai­rie, à 14h30.
  • Car­cas­sonne : samedi 4 sep­tembre, place Car­not, à 10h00.
  • Castres : samedi 4 sep­tembre, place Jean Jau­rès, à 9h30.
  • Chalon-​sur-​Saône : samedi 4 sep­tembre, mani­fes­ta­tions avec dis­tri­bu­tion de tracts et signa­ture de péti­tion dès 14h place Charles De Gaule, place Saint Vincent, place de l’Hôtel de ville et place de l’ancien col­lège. Les quatre cor­tèges conver­ge­ront place de Beaune, à 16h00, et iront vers la sous-​préfecture.
  • Cham­béry : samedi 4 sep­tembre, place Caffe, à 15h00.
  • Charleville-​Mézières : ras­sem­ble­ment ven­dredi 3 sep­tembre à 18h place de l’Hôtel de Ville de Mézières
  • Chartres : samedi 4 sep­tembre, place du Châ­te­let à 10h30 puis venue à Paris.
  • - Châ­teau­roux : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique devant l’arbre des droits de l’Homme, à 17h00.
  • Châ­tel­le­rault : samedi 4 sep­tembre, espla­nade Fran­çois Mit­ter­rand, à 11h00.
  • Chau­mont : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 11h00.
  • Cher­bourg : samedi 4 sep­tembre, place de la répu­blique devant la mai­rie, à 11h00.
  • Clermont-​Ferrand : samedi 4 sep­tembre, place Delille, à 14h00.
  • Col­mar : samedi 4 sep­tembre, ave­nue de la Répu­blique, devant l’entrée admi­nis­tra­tive de la Pré­fec­ture du Haut-​Rhin, à 14h30.
  • Cou­tances : samedi 4 sep­tembre, place Saint Nico­las, à 11h00.
  • Dijon : samedi 4 sep­tembre, place Darcy, à 14h00.
  • Dole : samedi 4 sep­tembre à 11h, ras­sem­ble­ment place de la sous-​préfecture
  • Douai : samedi 4 sep­tembre, entrée de Gayant Expo, à 9h00.
  • Dun­kerque : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment au Mar­ché cen­tral, à 10h00 ; signa­ture de l’appel place Jean Bart à 12h30 ; ras­sem­ble­ment Stèle des droits de l’Homme (CUD) avec prise de paroles, à 12h30.
  • Epi­nal : samedi 4 sep­tembre, place des 4 Nations, à 15h00.
  • Evreux : samedi 4 sep­tembre, devant l’Hôtel de ville, à 15h00.
  • Far­gniers : samedi 4 sep­tembre, devant le musée de la Résis­tance, à 15h00.
  • Foix : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 10h00.
  • Gap : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 11h00.
  • Gre­noble : samedi 4 sep­tembre, mani­fes­ta­tion avec deux points de départ la gare de Gre­noble (à 14h30) et la place du mar­ché de la Vil­le­neuve (à 14h00), point de jonc­tion des deux cor­tèges est à la place André Malraux.
  • Gué­ret : samedi 4 sep­tembre, devant la mai­rie, à 10h30.
  • Hénin-​Beaumont : samedi 4 sep­tembre 2010, ras­sem­ble­ment devant l’Hôtel de Ville d’Hénin-Beaumont à 16h30. Mani­fes­ta­tion dans les rues du centre de la ville. Retour devant l’Hôtel de Ville pour ras­sem­ble­ment mili­tant et fes­tif qui fera alter­ner des prises de parole et des chan­sons républicaines.
  • Joi­gny : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment devant la mai­son citoyenne à 18h00. S’inscrire au mail sui­vant maisoncitoyenne8​9​@​free.​fr pour départ en car pour Paris.
  • Le Chambon-​sur-​Lignon : samedi 4 sep­tembre, place de la Fon­taine, à 10h00.
  • Le Havre : ven­dredi 3 sep­tembre, mani­fes­ta­tion devant la sous pré­fec­ture du Havre + départ en car pour aller mani­fes­ter à Paris le 4 septembre.
  • Le Mans : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 15h00.
  • Le Puy-​en-​Velay : samedi 4 sep­tembre, devant la mai­rie, à 10h00.
  • La Roche-​sur-​Yon : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 10h30.
  • La Rochelle : samedi 4 sep­tembre, cours des Dames, devant la Grosse Hor­loge, à 11h00.
  • Lille : ven­dredi 3 sep­tembre, ras­sem­ble­ment sur le Par­vis des droits de l’Homme, à 18h00.
  • Limoges : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 14h00.
  • Lons-​le-​Saulnier : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 11h00.
  • Lorient : samedi 4 sep­tembre, place Aris­tide Briand, à 11h00.
  • Lyon : samedi 4 sep­tembre, place Bel­le­cour (devant le Veilleur de Pierre), à 14h00.
  • Mantes-​la-​Jolie : samedi 4 sep­tembre, devant le palais de Jus­tice, à 11h00.
  • Mar­seille : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment uni­taire sur le Vieux Port, à 14h30.
  • Mau­beuge : samedi 4 sep­tembre, devant la Stèle des 93 face à la Mai­rie, à 14h00.
  • Mende : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 10h30.
  • Metz : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place de la Répu­blique, côté rue Wins­ton Chur­chill, à 14h30.
  • Mon­tau­ban : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 10h30.
  • Mont­be­liard : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment sur le par­vis des droits de l’Homme à 13 h 30
  • Mont­pel­lier : samedi 4 sep­tembre, place de la Comé­die, à 10h00.
  • Mont-​de-​Marsan : samedi 4 sep­tembre, place Saint Roch, à 11h00.
  • Mont­lu­çon : samedi 4 sep­tembre, place de la sous-​préfecture, à 10h00.
  • Mou­lins : samedi 4 sep­tembre, place de la Mai­rie, à 10h00.
  • Mul­house : samedi 4 sep­tembre, place de la Réunion, à 14h00.
  • Nancy : samedi 4 sep­tembre, mani­fes­ta­tion place Sta­nis­las, devant la pré­fec­ture, à 14h00.
  • Nantes : samedi 4 sep­tembre, place du Com­merce, à 15h00.
  • Nar­bonne : samedi 4 sep­tembre, devant les Halles, à 11h00.
  • Nevers : samedi 4 sep­tembre, place de la Résis­tance devant la pré­fec­ture, à 15h00.
  • Nice : samedi 4 sep­tembre, Place Gari­baldi, à 14h00.
  • Nîmes : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment devant la médiathèque/​Maison car­rée, à 14h00.
  • Niort : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment en bas de la Brèche sur l’esplanade la Répu­blique, à 11h00.
  • Orléans : samedi 4 sep­tembre, place d’Arc, 15h00.
  • Paris : samedi 4 sep­tembre, place de la Répu­blique, à 14h00.
  • Pau : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 14h30.
  • Péri­gueux : samedi 4 sep­tembre, devant l’arbre de la Liberté (poste cen­trale), à 11h00.
  • Per­pi­gnan : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place du Puig, à 10h00.
  • - Poi­tiers : samedi 4 sep­tembre, devant le palais de Jus­tice, à 14h00.
  • Pon­tivy : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 11h00.
  • Porto-​Vecchio : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place de la mai­rie, à 18h00.
  • Pri­vas : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, 10h30.
  • Quim­per : samedi 4 sep­tembre, place de la Résis­tance, à 14h30.
  • Reims : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment devant la fon­taine de la Soli­da­rité, place d’Erlon, à 14h00.
  • Rennes : samedi 4 sep­tembre, place de la Mai­rie, à 14h00.
  • Roanne : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 10h00.
  • Rodez : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 10h00.
  • Rouen : samedi 4 sep­tembre, à l’église Saint-​Sever, à 14h00 (ou 14h30) (à vérifier).
  • Royan : samedi 4 sep­tembre, place Charles de Gaulle, à 11h30.
  • Saint-​Brieuc : samedi 4 sep­tembre, départ de la mani­fes­ta­tion en haut de la rue Saint-​Guillaume, près du manège, à 11h00.
  • Saint-​Claude : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 11h00.
  • Saint-​Dié : samedi 4 sep­tembre, devant la Tour de la Liberté ou devant la mai­rie, à 10h00. A confirmer.
  • Saint-​Denis de La Réunion : samedi 4 sep­tembre, sur la place des droits de l’Homme Champ Fleuri, à 14h00.
  • Saint-​Etienne : samedi 4 sep­tembre, place Jean-​Jaurès, à 10h00.
  • Saint-​Lô : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 11h00.
  • Saint-​Maximin : samedi 4 sep­tembre, place Mar­tin Bidouré, à 15h00.
  • Saint-​Nazaire : samedi 4 sep­tembre, espla­nade des droits de l’Homme, centre Répu­blique, à 15h00.
  • Saintes : samedi 4 sep­tembre, ras­sem­ble­ment place Bas­som­pierre, à 10h00.
  • Salon-​de-​Provence : samedi 4 sep­tembre, devant l’Hôtel de ville, à 10h00.
  • Stras­bourg : samedi 4 sep­tembre, place Kle­ber, à 16h00.
  • Tarbes : samedi 4 sep­tembre, place de la Mai­rie, à 14h30.
  • Tho­non : samedi 4 sep­tembre, place Aris­tide Briand, à 14h00.
  • Tou­lon : samedi 4 sep­tembre 2010, mani­fes­ta­tion place de la Liberté, à 10h00.
  • Tou­louse : samedi 4 sep­tembre, mani­fes­ta­tion espla­nade des droits de l’Homme, place du Salin, à 10h30.
  • Tour­coing : samedi 4 sep­tembre 2010, ras­sem­ble­ment devant le Par­vis de l’Hôtel de Ville de Tour­coing, à 11h00, avec prise de parole des orga­ni­sa­tions. Le défilé se pour­sui­vra jusqu’au Par­vis de l’église Saint-​Christophe.
  • Tours : samedi 4 sep­tembre, place Jean Jau­rès, à 15h00.
  • Troyes : samedi 4 sep­tembre, place de l’Hôtel de Ville, à 12h30.
  • Tulle : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 15h30.
  • Ussel : samedi 4 sep­tembre, devant la sous-​préfecture, à 15h00.
  • Uzès : samedi 4 sep­tembre, place de la Libé­ra­tion, à 11h00.
  • Valence : samedi 4 sep­tembre, devant la Tour de l’Europe, quar­tier Font­bar­lettes, à 14h00.
  • Vannes : samedi 4 sep­tembre, devant la pré­fec­ture, à 11h00.
  • Ven­dôme : samedi 4 sep­tembre, mar­ché cou­vert, à 11h00.
  • Vesoul : samedi 4 sep­tembre, devant la mai­rie, à 14h30.
  • Vichy : samedi 4 sep­tembre, aux quatre che­mins, à 15h00.
  • Vil­le­franche : place des Arts devant la sous-​préfecture, à 10h30.
  • Vou­ziers : samedi 4 sep­tembre, signa­tures de péti­tion sur le mar­ché à 10h00 puis à 11h30 ras­sem­ble­ment et dépla­ce­ment vers la sous-​préfecture.

TOTAL = 135

EU-​wide demons­tra­tion against France’s xeno­pho­bic policies

Fol­lo­wing recent deve­lop­ments in France tar­ge­ting and stig­ma­ti­zing migrants and espe­cially the Roma popu­la­tion in the name of ‘secu­rity and public order’, ENAR is laun­ching a coor­di­na­ted res­ponse to pro­test against France’s xeno­pho­bic poli­cies. ENAR and anti-​racist NGOs in various EU mem­ber states are orga­ni­sing demons­tra­tions on Satur­day 4 Sep­tem­ber in front of French embas­sies to pro­test against the xeno­pho­bic poli­cies put in place this sum­mer by the French govern­ment and to show soli­da­rity with French anti-​racist NGOs” nation-​wide demons­tra­tion on the same day.

ENAR in this way intends to voice its concerns about the sys­te­ma­tic expul­sion of Roma from Roma­nia and Bul­ga­ria and sta­te­ments lin­king Roma and immi­gra­tion with cri­mi­na­lity. Pre­sident Sarkozy’s popu­list, dis­cri­mi­na­tory dis­course makes scan­da­lous amal­gams bet­ween Tra­vel­lers, Roma immi­grants, migra­tion and violent crimes. This rhe­to­ric risks rein­for­cing pre­ju­dice and dis­cri­mi­na­tory per­cep­tions against this eth­nic group that is already the most dis­cri­mi­na­ted against in the EU, as well as immi­grants as a whole.

Details regar­ding demons­tra­tions fore­seen in dif­ferent EU mem­ber states:

  • Bel­gium

A silent demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 14.00 in front of the French Embassy in Brus­sels — Bou­le­vard du Régent 42. For more infor­ma­tion, contact georgina@​enar-​eu.​org

  • Aus­tria

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 14.00 in Vienna. For more infor­ma­tion, contact b.​alekov@​ergonetwork.​org

  • France

Demons­tra­tions will take place in cities across France on 4 Sep­tem­ber. For more information

  • Hun­gary

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 14.00 in front of the French embassy in Buda­pest — Lend­vay u. 27. For more infor­ma­tion, contact: Agnes Daroczi, Phra­lipe — +36 30/​212‑7521 or Orso­lya Jeney, Amnesty Inter­na­tio­nal Hun­gary — +36 70/​329‑6417.

  • Italy

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 14.30 in front of the French Embassy in Rome — Piazza Far­nese. For more infor­ma­tion, contactlscagliotti@​gmail.​com

  • Por­tu­gal

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 14.00 in front of the French Embassy in Lis­bon — Rua de Santos-​O-​Velho 5 - and in front of the French consu­late in Oporto. For more infor­ma­tion, contact mjcasanova@​ie.​uminho.​pt

  • Roma­nia

A demons­tra­tion will take place on 6 Sep­tem­ber at 11.30 in front of French embassies/​consulates across Roma­nia, in the cities of Bihor, Boto­sani, Braila, Bra­sov, Constanta, Dolj, Hune­doara, Iasi, Ilfov, Neamt, Salaj, Timi­soara coun­ties, in res­ponse to the sum­mit orga­ni­zed by the French Pre­sident Nico­las Sar­kozy in Paris. For more information

  • Spain

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 11.30 in front of the French Consu­late in Bar­ce­lona - Ronda Uni­ver­si­tat 22. For more infor­ma­tion, contactfagic@​hotmail.​com

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 12.00 in Madrid in front of the Euro­pean Union Office — Paseo de la Cas­tel­lana 46. For more infor­ma­tion, contact: movimientoasociativogitanomadrid@​gmail.​com

  • Uni­ted Kingdom

A demons­tra­tion will take place on 4 Sep­tem­ber at 13.00 in front of the French embassy in Lon­don — 58 Knights­bridge. For more information