Les maîtres du réseau

Qui dirige Inter­net ? La ques­tion, acces­soire il y a encore quelques années, prend aujourd’hui une dimen­sion nou­velle. Au départ réseau de com­mu­ni­ca­tion à usage mili­taire, puis uti­lisé par les scien­ti­fiques, Inter­net s’est depuis lar­ge­ment ouvert au grand public, sus­ci­tant des conflits d’intérêt crois­sants entre des acteurs tou­jours plus puis­sants. Dans ce livre ori­gi­nal et docu­menté, Pierre Mou­nier montre que la jeune his­toire du cybe­res­pace res­semble à celle de la fon­da­tion d’une nou­velle nation : après le temps du par­tage, des pères fon­da­teurs, vient celui de l’argent, des puis­sants et de la légis­la­tion. L’égalité au sein d’une petite élite d’accord sur l’essentiel laisse pro­gres­si­ve­ment la place à une foire d’empoigne : pion­niers, mar­chands et « neti­zens » (citoyens) inves­tissent l’arène où ils com­battent avec leurs propres armes. En moins de dix ans, le cybe­res­pace est devenu moderne : il est entré dans l’ère du pou­voir. Mais ce pou­voir n’est jamais absolu : dif­fus et insai­sis­sable, il cir­cule dans divers orga­nismes tech­niques — ICANN, IETF, W3C — incon­nus du grand public. Il faut le débus­quer der­rière des choix tech­no­lo­giques, des rap­pro­che­ments ano­dins, des décla­ra­tions obs­cures qui convergent vers un même objec­tif : la domi­na­tion d’un réseau conçu, à l’origine, pour être incon­trô­lable. Qui dirige Inter­net ? La réponse, affirme Pierre Mou­nier, n’est pas seule­ment ins­ti­tu­tion­nelle, tech­nique ou éco­no­mique, elle est tout cela à la fois. Elle est, fon­da­men­ta­le­ment, politique.

Col­lec­tion : Cahiers libres
Paru­tion : mars 2002
Nb de pages : 216
Prix : 15 €
ISBN : 9782707135216
Dimen­sions : 135 * 220 mm
Façon­nage : Broché

Table des matières :

Intro­duc­tion : Chro­nique d’une colo­ni­sa­tion élec­tro­nique — I. Le temps des explo­ra­teurs1. Inter­net, entre tech­no­lo­gie et idéo­lo­gie — Tech­no­lo­gie et repré­sen­ta­tions — Le Net­work Wor­king Group : du réseau comme bien col­lec­tif — Les Request For Com­ments ou la nais­sance du tra­vail col­la­bo­ra­tif — Tech­no­lo­gie et poli­tique — 2. Use­net, une com­mu­nauté éga­li­taire — Unix : un sys­tème à l’origine d’une com­mu­nauté — Use­net : le réseau des uti­li­sa­teurs d’Unix — Use­net : une culture poli­tique — Une uto­pie — AOL sucks ! — Neti­quette et modé­ra­teurs : à la nais­sance d’un droit cou­tu­mier — 3. La répu­blique des ingé­nieurs — Inter­net Res Publica — La tech­no­lo­gie sou­ve­raine ou l”« affaire OSI » — Le consen­sus per­ma­nent — Le para­dis perdu des bons sau­vages — II. L’Eldorado4. Les trois guerres de Micro­soft — Mosaic : le che­val de Troie du Web grand public — La guerre des navi­ga­teurs — La guerre des lan­gages — La guerre du mul­ti­mé­dia — La mère de toutes les guerres ? — 5. E-​monopoly — La grande conver­gence — Un nou­veau monde — Vivendi : une mul­ti­na­tio­nale « à la fran­çaise » ? — AOL eve­ryw­here — « Toute résis­tance est inutile » — La peur — 6. Une « vic­time col­la­té­rale » : l’internaute — Les mau­vaises manières de Mr Gates — Le prix à la tête du client — Don­nées per­son­nelles, suprême Eldo­rado — Pour tout l’or du monde — III. Nou­veaux citoyens d’un monde nou­veau : les com­bats des neti­zens7. Un réseau libre pour une parole libre — L’EFF : défense et illus­tra­tion d’une nou­velle citoyen­neté — Les seins d’Estelle Hal­li­day — L’affaire des « dili­gences appro­priées » — La « grande » loi sur la société de l’information — L’impact du 11 sep­tembre — 8. La révo­lu­tion du Web indé­pen­dant — Écri­ture à plu­sieurs mains — Le Web répond à Pierre Bour­dieu — 9. L’ICANN : une démo­cra­tie pour le réseau ? — Le cybe­res­pace : objet poli­tique non iden­ti­fié — L’ICANN : entre régu­la­tion et gou­ver­nance — Un élec­to­rat introu­vable — Un gou­ver­ne­ment du net ? — De l’appropriation des moyens de com­mu­ni­ca­tion — Conclu­sionTable des enca­drés.

Revue de presse

« Un livre indis­pen­sable, riche et lucide. Pour en finir avec la mys­tique de l’Internet. »

TRANSFERT

« Qui sont les maîtres d’Internet ? Une ques­tion com­plexe et ardue à laquelle l’auteur de cet ouvrage tente de répondre en plus de 200 pages. Pierre Mou­nier se fixe comme objec­tif de déter­mi­ner tous les élé­ments direc­teurs, toutes les puis­sances visibles ou invi­sibles qui mènent ou ont mené le réseau à se déve­lop­per et à deve­nir ce qu’il est aujourd’hui.[…] L’ouvrage sou­ligne l’intervention des orga­nismes de régu­la­tion et de stan­dar­di­sa­tion dans la nais­sance Net, du World Wide Web (W3C) à l’Internet Society (Isoc) ou encore l’Icann, l’IAB ou l’IETF, tous ces sigles bar­bares n’auront plus aucun secret pour le lec­teur assidu qui veut décou­vrir les arcanes du Net. Mais, sur­tout, l’auteur décor­tique l’évolution d’un réseau liber­taire fondé sur des prin­cipes d’échanges et de par­tage vers un réseau repo­sant sur le pou­voir sym­bo­lisé par l’argent et la législation. »

LES ÉCHOS.NET

« Pierre Mou­nier retrace fort uti­le­ment l’histoire du réseau des réseaux. Une ana­lyse très bien docu­men­tée qui cherche à iden­ti­fier ceux qui ont pris le contrôle de cette toile pla­né­taire.[…] Un livre utile »

LE NOUVEL HEBDO

«Un livre acces­sible à l’ensemble des citoyens internautes.»

LA RECHERCHE

« Une lec­ture indis­pen­sable pour qui veut com­prendre ce qui se trame der­rière la Toile »

PC DIRECT

2 réflexions au sujet de « Les maîtres du réseau »

  1. Ping : A travers champs – Sciences Sociales 2.0 | L'infusoir

  2. Ping : Gratuité ou libre accès? Poser les termes du débat, c’est déjà y répondre en partie | Blogo-Numericus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.